Blog, Santé et médecine intégrative

L’Effet télomère

CD7CF4DD-82CB-4667-B66A-7D5B8529E3EC
Version vidéo

 

L’effet télomère

Auteurs : Elizabeth Blackburn et Elissa Epel

Édition : Guy Trédaniel, 2017

398 pages

Dr Elizabeth Blackburn a reçu plusieurs prix au cours de sa carrière comme chercheuse. Le plus prestigieux est sans doute celui du prix Nobel de médecine qu’elle a obtenu avec deux collègues pour leur découverte de la structure moléculaire du télomère et de la télomérase.

Née en Australie, elle obtient son baccalauréat et sa maîtrise en sciences  à l’université de Melbourne.  Elle réalise son doctorat  en Angleterre à l’Université de Cambridge. Elle a ensuite réalisé un postdoctorat en biologie moléculaire  aux États-Unis à l’université Yale. En 1978 elle débute dans l’enseignement à l’Université de Californie de Berkeley.

En 1990, elle commence à occuper le poste de direction du département de microbiologie et d’immunologie à l’université de Californie à San Francisco (UCSF). Elle est aussi présidente du Salk Institute qui est une institution de recherche scientifique qui emploie environ 850 chercheurs. Sachez finalement que le magazine TIME a classé Dre Blackburn comme l’une des cent personnes les plus influentes.

Dre ELISSA EPEL est professeure de psychologie et directrice du centre d’études sur l’obésité et le stress à l’UDSF.

Elle dirige le centre de recherches AME qui concerne le vieillissement, le  métabolisme et des émotions. Le stress, le vieillissement et  l’obésité constituent ses domaines de recherche.   Plus spécifiquement, elle étudie les voies psychologiques, sociales et comportementales sous-jacentes au stress psychologique chronique et à la résilience au stress qui ont un impact sur le vieillissement cellulaire.

Elle a reçu plusieurs distinctions scientifiques. Elle est membre de la National Academy of Medicine. Elle  est aussi impliquée dans différents comités scientifiques.

Qui n’a jamais rêvé plonger tête première dans la fontaine de Jouvence? Nous connaissons pourtant très bien notre statut d’être vivant privilégié de faire partie de ce monde, certes, mais tout de même impermanent.

Bienvenue dans l’univers fantastique du télomère où l’on apprend à mieux vivre et plus longtemps, mais certainement pas éternellement!

Ce livre est parfait si…vous cherchez  à comprendre comment se produit notre  vieillissement tant au niveau cellulaire qu’au niveau macroscopique.

En effet,  ce magnifique  livre si bien documenté nous permet d’effectuer un voyage au cœur de nos cellules, mais plus précisément au niveau de notre ADN et encore plus précisément au niveau des TÉLOMÈRES et des TÉLOMÉRASES.

D’abord, qu’est-ce que c’est qu’un télomère?

Nous savons qu’au beau milieu de chacune de nos 50 000 milliards de cellules qui nous composent, existe un noyau. Dans ce noyau, on y retrouve nos chromosomes qui eux renferment notre ADN.  Cette  cargaison est très précieuse, car elle est à peu près tout ce que nous sommes; nos beaux yeux bleus ou bruns, notre grandeur, notre couleur de peau, notre tempérament explosif ou plutôt calme, nos petites tendances à s’inquiéter ou au contraire à prendre des risques, etc. Qu’on le veuille ou pas, tout ce  bagage nous a été transmis par nos parents.

L’ADN (Acide désoxyribonucléique) est une très longue molécule entortillée sur elle-même ayant la forme d’une échelle en colimaçon. On dit que si l’on pouvait le délier, l’ADN d’une seule cellule mesurerait 2 mètres.  En sachant que notre corps renferme environ 50 000 milliards de cellules, si l’on étirait chaque ADN contenu dans chacune de nos cellules,  on réaliserait que celui-ci mesure 130 fois la distance entre la terre et le soleil une fois délié. Avouons que c’est très impressionnant!

Pour faire une histoire plus courte, les deux brins de chaque côté de l’échelle sont réunis entre eux par des barreaux  formés  de paires de 4 molécules organiques que l’on nomme : les nucléotides.

ADÉNINE, GUANINE, THYMINE et CYTOSINE.

Sans entrer dans les détails biochimiques et génétiques de cette incroyable molécule qu’est notre ADN,  sachez tout simplement que celui-ci  est présent dans tout organisme vivant: animaux, plantes, insectes et humains! L’ADN permet d’assurer le fonctionnement de l’individu, son développement, sa reproduction ainsi que son identité. On devine donc que lorsque l’ADN se brise ou s’use, c’est le début de la fin pour l’individu.

Mais ce qui est incroyable ici, c’est qu’à chaque extrémité des chromosomes renfermant ce précieux trésor, on y retrouve des télomères qui sont en réalité des fragments d’ADN (qu’on appelle non codant) ayant comme objectif de protéger l’ADN lui-même  des menaces extérieures.

C’est un peu comme les gardiens de sécurité d’une banque. Ou une paire de souliers qui protège nos pieds lors d’une longue ballade sur le chemin de  Compostelle. Certains comparent les télomères aux aglets des lacets qui permettent à ceux-ci de ne pas s’effilocher.

Malheureusement pour nous, cette merveilleuse  structure que sont les télomères et  que la nature a pourtant pris soin de créer pour protéger notre ADN s’use avec le temps. À chaque division cellulaire, la longueur des télomères diminue.  Lorsque ceux-ci deviennent très courts, l’ADN devient exposé et la cellule entre en sénescence, en d’autres mots, elle meurt. Pour nous, cela indique que nous pénétrons dans le sombre tunnel plus ou moins long et plus ou moins sombre de la maladie.

Mais bonne nouvelle : il existe différentes manières de préserver la longueur de ces précieux télomères. Avec une grande discipline, on peut même  faire en sorte qu’ils rallongent s’ils ont diminué en cours de route!

 

D’ailleurs,  c’est là que la TÉLOMÉRASE intervient! Cette enzyme a comme objectif d’ajouter des bases aux télomères ce qui permet de maintenir leur longueur malgré les multiples divisions cellulaires.

 

Dre Blackburn et Dre Epel expliquent qu’une grande partie de nos cellules se renouvellent constamment et doivent donc se diviser en permanence pour nous maintenir en santé. On parle ici des cellules du système immunitaire, des os, de la peau, des cheveux, des intestins, des muscles, des poumons, du foie, du pancréas et des parois de notre système cardiovasculaire,  etc. Dans ces systèmes, on retrouve des cellules normales qui se divisent durant un certain temps, des cellules progénitrices qui se divisent plus longtemps et les cellules souches qui se divisent encore plus longtemps. Selon les auteurs, ces dernières contiendraient suffisamment de télomérases pour se diviser jusqu’à la fin de nos jours. Reste à savoir, où est située cette « fin de nos jours ». Le livre nous explique que cette fin est justement déterminée par la longueur de nos télomères.

Nous pouvons par exemple penser à nos cellules souches sanguines qui sont situées dans la moelle osseuse ou à nos cellules souches de la peau qui elles sont situées sous les follicules pileux. Tant et aussi longtemps que les télomères de ces cellules maintiennent une certaine longueur grâce aux télomérases, ces cellules se renouvelleront et assureront la santé de ces 2 systèmes.

Ce livre est parfait si….vous désirez  connaître ce que ces télomères ont à nous dire. Les auteurs nous offrent une mine de renseignements bien documentés sur ce sujet tellement captivant. Le tout est bien vulgarisé ce qui permet à tout un chacun de bien comprendre l’effet télomère dont nous entendrons de plus en plus parler.

Elles nous suggèrent d’écouter ce que nos télomères ont à nous dire, car beaucoup d’informations ont été découvertes à leur sujet et ces petits gardiens de sécurité renferment plusieurs  secrets bien réels  que nous voulons tous découvrir.

 

Attention! Les auteurs nous suggèrent d’éviter de tomber dans le piège des compagnies qui voudront faire du profit sur notre dos en essayant de nous vendre des produits concentrés en télomérase. Elles nous expliquent très bien que le dosage adéquat de télomérase n’est pas encore bien documenté et que le risque de surdosage peut avoir des conséquences graves.

 

Ce livre est parfait si … vous désirez connaître tout ce qui est actuellement validé comme étant néfaste pour les télomères en diminuant leur longueur.

La longueur des télomères est bien sûr transmise génétiquement, mais plusieurs autres facteurs de risques peuvent contribuer à diminuer leur longueur.  Pour ne citer que quelques exemples,  notre manière de réagir au stress, notre exposition à certaines substances, nos traumatismes d’enfance ou les plus récents, notre type de personnalité, notre qualité de sommeil et même nos pensées affectent nos télomères. Ça va loin n’est-ce pas? Le tout est bien sûr validé scientifiquement et soutenu par plusieurs recherches. Nous pouvons ainsi apprendre que même si nous avons hérité de télomères plutôt longs, nous pouvons, par certains de nos comportements, faire en sorte de diminuer leur longueur.

Ce livre est parfait si …vous désirez connaître les comportements à adopter afin de préserver vos télomères.

Les auteurs nous présentent ici des actions simples que nous pouvons poser au quotidien. Elles nous suggèrent fortement de demeurer optimisme malgré les soucis que l’on rencontre, de pratiquer des activités faisant appel à des techniques corps-esprit ainsi que des activités physiques. Elles nous démontrent  l’importance de choisir une bonne alimentation, de vivre en cohésion sociale et de choisir un milieu de vie qui soit sain si l’on veut préserver notre ADN.  Elles nous démontrent finalement comment nous pouvons contrer le bagage génétique reçu par nos parents même si celui-ci consiste en des télomères plutôt courts.

 

Ce livre est parfait… si vous désirez comprendre comment l’inflammation, le cancer et d’autres maladies s’installent peu à peu dans notre corps, comment nous pouvons contrer plusieurs de ces maladies et comment nous pouvons créer un impact positif sur notre propre santé en adoptant certaines attitudes et habitudes de vies.

Ce livre est aussi parfait si…vous voulez apprendre comment l’inflammation, le stress oxydatif et la résistance à l’insuline agissent pour devenir  les 3 ennemis jurés de nos cellules selon les auteurs.  Et comment notre alimentation peut impacter sur ces 3 ennemis.

Les 481 références qu’offre ce livre démontrent à quel point ce sujet est traité avec rigueur,  méthode et passion par les deux auteurs. Ces dernières ont collaboré avec un grand nombre de scientifiques et ont  scruté des travaux d’équipes de recherche du monde entier. Ce livre est le fruit de tout ce travail.

 

Ce livre est parfait si… vous désirez  effectuer différents tests évaluant votre bavardage mental, votre style de réaction au stress, vos facteurs de bien-être et de style de vie associé à la longueur des télomères, votre personnalité et son influence sur la réaction au stress, et bien d’autres encore. Notez que ces tests sont validés scientifiquement et qu’ils donnent d’excellentes indications sur ce dont  nous devons porter attention afin de préserver la longueur de nos télomères.

 

Ce livre est parfait si…vous désirez  améliorer ou maintenir votre santé en général.  Il explique quel type d’activité physique nous devrions intégrer afin de préserver nos télomères. Il spécifie par exemple de faire attention au surentraînement qui pourrait amener à raccourcir les télomères, donc à précipiter le vieillissement. Mais attention! Il est toujours possible de renverser le processus et d’opter pour un entraînement puissant tout en respectant nos télomères! N’oublions pas que ces derniers nous parlent et que mieux vaut les écouter!

Il faut vraiment lire ce livre pour y découvrir tout ce qui est à jour et de manière détaillée au sujet du vieillissement et  de la santé liés à la longueur des télomères.

Ce livre est finalement parfait si… vous désirez obtenir des suggestions pour améliorer la longueur de vos télomères et ainsi vivre peut-être plus longtemps et en bonne santé.

 

J’ai lu ce livre avec beaucoup d’intérêt. J’ai appris tant de choses sur les télomères qui m’ont ouvert les yeux sur  mes bonnes et mauvaises habitudes.  Au bout de cette lecture, je n’avais qu’une envie, bien bouger, bien manger, bien ricaner, bien dormir et surfer allègrement sur les vagues du stress en me disant que c’est aussi ça la vie!

Toutefois, même si ce  livre nous permet d’accéder à des tests nous offrant différentes indications sur nos propres télomères,  il faut savoir qu’il n’est pas une boule de cristal dans laquelle on peut prévoir notre avenir.   La vie elle-même demeurera toujours un grand mystère malgré toutes nos connaissances scientifiques.  Et n’est-ce pas là,  la beauté des choses?

Nous pouvons tout de même décider d’agir sur notre propre vie sans être certain à 100% des résultats!

Belle et douce  incertitude amène moi là où la vie fourmille en moi. MClôde

 

Laisser un commentaire